News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Monday, January 15, 2018

Évaluation à mi-parcours de la mission d’audit  de l’OACI  sur la sécurité aérienne en RDC

Initiallement publie le 20 Novembre 2017 par ACP Congo
Le vice-Premier ministre, ministre des Transports et voies de communications, José Makila Sumanda, a présidé lundi à Kinshasa, une séance de travail axée sur l’évaluation  à mi-parcours de la mission d’audit des experts de l’Organisation internationale de l’aviation civile (OACI), venue inspecter les infrastructures aéroportuaires de la RDC et auditer les services ainsi que  les prestations intervenant dans le secteur de transport aérien congolais. 
Cette séance de travail a réuni les responsables  de l’Aviation civile de la RDC (AAC) et  ceux de la Régie des voies aériennes (RVA) en vue de trouver des réponses aux observations formulées par les auditeurs de l’OACI  sur la sécurité aérienne.  
La mission d’audit des inspecteurs de l’OACI a relevé quelques écueils notamment quelques dysfonctionnements dans les prestations des services offerts à la population congolaise et des services intervenant dans le secteur aérien congolais qui nécessitent une correction urgente et rapide. 

Friday, January 5, 2018

Des experts de l’IATA en mission d’audit de certification en RDC

Initiallement publié le 19 Sep 2017 sur ACPCongo
 
Une délégation d’experts de l’Association internationale de transport aérien (IATA) a effectué depuis le Lundi 18 Septembre dernier à Kinshasa une mission d’audit de certification « IOSA », a appris mercredi l’ACP d’une source proche de la compagnie aérienne nationale Congo Airways.
La mission qui court du 18 au 22 septembre 2017, porte sur la sécurité opérationnelle de l’IATA, souligne la source qui indique qu’au terme de la mission, un rapport des experts de cette organisation internationale sera rendu public.
La source a laissé entendre que cette mission fait suite aux recommandations de l’OACI (Organisation de l’Aviation Civile Internationale) visant à faire sortir la RDC de la liste noire de l’Union Européenne. Cette dernière organisation, indique-t-on, encourage le gouvernement à continuer à déployer des efforts pour son retrait de la liste noire ainsi que des sociétés aériennes opérant sur son territoire.
La RDC dispose d’un espace aérien important en Afrique et enregistre un trafic aérien capable d’attirer beaucoup des sociétés de la planète au cas où les opérations de transport aérien deviennent conformes aux normes en la matière.
 L’IATA en partenariat avec les experts de l’Aviation civile congolaise avaient procédé en 2014 à la certification des sociétés aériennes opérants en RDC, rappelle-t-on.
 

Tuesday, January 2, 2018

Congo Airways : Désiré Balazire a foi en l’avenir de la compagnie aérienne

Initiallement publie le 07 Novembre 2017

À 55 ans, Désiré Balazire Bantu a le profil d’un manager expérimenté. C’est à lui que le gouvernement a fait appel pour redresser Congo Airways qui avait pris un mauvais décollage. Aujourd’hui, il se dit confiant en l’avenir. Son expérience de trente ans dans la gestion financière, l’audit et la gestion stratégique d’entreprises a pèse dans son plan de redressement.
Mining &Business : Comment le personnel a-t-il accueilli les mesures drastiques prises par l’employeur, visant notamment la réduction des salaires de 17 % ?
Désiré Balazire : J’ai parlé avec toutes les catégories d’agents et les cadres. J’ai leur ai donné des exemples à travers le monde, en leur montrant que certains pays ont fait le choix de donner de gros salaires mais sans assurance d’un travail de longue durée, tandis que d’autres payent des salaires décents et gardent les travailleurs longtemps. Face à la situation de leur société, nos agents devaient faire un choix et consentir des sacrifices. Ils ont accueilli favorablement la mesure de réduire les charges de l’entreprise, dont les salaires, pour qu’ensemble nous puissions bâtir la société.

Lire la suite sur MiningBusiness