News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Monday, 29 June 2015

Congo Airways: la RDC achète deux avions A320 auprès de la compagnie Alitalia

Kinshasa a acheté deux Airbus A320 d'occasion auprès du transporteur italien Alitalia pour la compagnie aérienne nationale Congo Airways. Le montant de la transaction est estimé à 50 millions de dollars. Les appareils devraient être livrés d'ici à la mi-août.
La République démocratique du Congo (RDC) a acheté deux Airbus A320 d’occasion à Alitalia pour sa future compagnie aérienne nationale Congo Airways, a indiqué l’AFP le samedi 27 juin, citant une source proche de la transaction. Selon cette source, les deux appareils achetés à la compagnie italienne datent de 2007-2008, leur coût d’achat total s’élève à 50 millions de dollars.
Dans un entretien à l’AFP en avril, le Premier ministre Augustin Matata Ponyo avait annoncé que la RDC était intéressée par l’acquisition de deux appareils moyen-courrier A320 en crédit-bail pour sa nouvelle compagnie aérienne publique. Le fait d’avoir finalement opté pour un véritable achat plutôt que pour une location est un gage de crédibilité donné par l’État et Congo Airways, estime la source familière du projet interrogée par l’AFP. Dans un entretien diffusé le samedi 27 juin par la chaîne de télévision France 24, M. Matata a confirmé l’acquisition de deux A320 par Congo Airways. Le tout premier Airbus arrive au mois de juillet et le deuxième Airbus arrive au début du mois d’août, a déclaré le Premier ministre dans cet entretien, indiquant que le vol inaugural de la compagnie devrait avoir lieu au mois d’août.

Thursday, 25 June 2015

Aéroport de Ndjili: inauguration de l’aérogare modulaire temporaire

Le président Kabila vient de procéder ce Jeudi 25 Jun 2015 à l’inauguration des nouvelles infrastructures de l’aéroport de N’djili, à savoir : l’aérogare modulaire, la nouvelle tour de contrôle, la caserne anti-incendie et le groupe technique.  L’aérogare modulaire d’une superficie de 10000m2 construite par la société française Alpha Airport et financée par le gouvernement congolais pour un montant de près de 22millions de dollars,  pourra accueillir près d’1 millions de passagers par année et 2 vols à l’heure, avec une capacité de de 550 passagers.  La nouvelle aérogare sera dédiée aux vols internationaux, tandis que l’aérogare actuelle sera consacrée aux vols domestiques.

Salle d'attente de l'aerogare modulaire
Le reste des infrastructures construites par la compagnie chinoise Sino Hydro ont été finances par la BAD (Banque Africaine de Développent) dans le cadre du PPSA (Programme Prioritaire de Sécurité de Navigation Aérienne) pour approximativement 159 millions de dollars (incluant les travaux aux aéroports de Lubumbashi, Kisangani et Goma).  Il sied de souligner que la BAD procède aussi dans le cadre du même programme au financement des travaux de modernisation des aéroports de Lumbumbashi et Kisangani.

Thursday, 18 June 2015

Lignes Aériennes Congolaise (LAC) : l’ancien ADT Okende se défend des accusations de mégestion

Dans une salle paroissiale Notre Dame de Fatima prise d’assaut par les cadres du Front Social des Indépendants Républicains (FSIR ) et près de deux cents agents et cadres de Lignes Aériennes Congolaises (Lac-sarl), Chérubin Okende Senga, président de ce parti politique membre de la Majorité présidentielle, anime un point de presse concernant l’affaire « Gestion et vente du terrain Air terminus de LAC ».
L’intéressé sort de sa réserve trois ans après le retrait de son mandat de cette entreprise du Portefeuille de l’État pour apporter des preuves visant à contrer des griefs lui imputés malencontreusement et au comité de gestion placé sous sa direction par la ministre du Portefeuille à la séance plénière du Sénat du mercredi 13 mai 2015.
Aux dires du communicateur de la Majorité présidentielle, ces accusations devant la Chambre haute du parlement et en direct sur les médias publics pendant cette période des enjeux politiques majeurs liés notamment au processus électoral en RDC, portent gravement atteinte à sa dignité ainsi qu’à sa notoriété publique.
Lire la suite ici.